de Molière
Spectacle d’ouverture (hors compétition)
Par Rev’Artravis d’Aix-les-Bains-Tresserve (73) Mise en scène : Krystia Mova
Durée : 1h10 / Comédie


Jeudi 13 octobre à 21h - Le Mariage forcé
Dans ce texte haut en couleurs de Molière qui mérite d’être redécouvert, l’auteur se moque subtilement de l’amour, du mariage, de la cupidité, de la science, de la philosophie et de nos travers humains plus actuels que jamais. Le mariage forcé n’en est pas moins un divertissement.
La compagnie Rev’Artravis, créée en 2011 à Tresserve, se consacre principalement au théâtre et à la création mais aussi à des rencontres poétiques et littéraires, à des conférences sur les arts et à l’animation culturelle adaptée aux personnes vulnérables. Elle anime aussi des ateliers pour adultes et adolescents.
Krystia Mova, metteur en scène, fut membre du jury Masque d’Or en 2007. Comédienne, elle débuta le métier comme élève de Charles Charras à l’école Charles Dullin.

le Mercredi 7 Septembre 2016 à 21:00

de Patrick Kermann
Par la Cie Rang L Fauteuil 14 de Clamart (92) Mise en scène : Laurent Bellambe
Durée : 1h55 / Comédie satirique


Vendredi 14 octobre à 21h - La mastication des morts
De retour dans son village dans le sud de la France, Patrick Kermann se souvient du passé, des ragots, des intrigues, de l’Histoire. C’est sa visite au cimetière qui lui donne l’idée d’écrire ce tissu de textes. Les morts mastiquent, dialoguent entre eux de tombe en tombe, ou même parfois dans le même caveau. Ils sont réunis pour toujours dans ce lieu, ressassant à l’infini leurs regrets, leur joies, leurs inimitiés, tissant un lien entre les petites et la grande Histoire.
Le matériel offert par le texte est jubilatoire et drôle. On y trouve des philosophes, des râleurs, des hédonistes, des orgueilleux, des obsédés, des révoltés, autant de caractères, de personnalités que nous rencontrons au quotidien ; en cela, ces morts sont bien en vie.
« Car y z’ont beau dire, on est plus nombreux que les autres là-haut ! »

La compagnie Rang L Fauteuil 14 est née en 2012, lors de la création de La Maison d’os, de Roland Dubillard. Ce spectacle, mis en scène par Anne-Laure Liégeois, mêlait comédiens professionnels et amateurs. Laurent Bellambe y assurait les fonctions de collaborateur artistique en charge des amateurs.
Ce fut une véritable rencontre, un moment de partage fort et intense. À la fin de ce spectacle, il a été impossible aux comédiens de se dire que tout allait s’arrêter là. Ils ont pris la décision de continuer ensemble, sur un nouveau projet.
La Mastication des morts fut créée à la MPAA Saint-Germain, à Paris, en décembre 2014. Le spectacle tourne depuis en version plateau et en version déambulatoire.

le Mercredi 7 Septembre 2016 à 20:57

de Eugène Ionesco
Par Tétéhem de Melesse (35)
Mise en scène : Anne-Sophie Rochepeau Durée : 1h15 / Comédie


Samedi 15 octobre à 15h - La cantatrice chauve
Dans leur petit intérieur bourgeois anglais, Monsieur et Madame Smith reçoivent Monsieur et Madame Martin. La bonne s’interpose parfois. Un pompeux pompier débarque. Tous ces personnages parlent. Ils parlent sans rien se dire. Ils parlent sans s’écouter. Une horloge folle ponctue ces ridicules bavardages. Pas de fin, un éternel recommencement.
On rit des situations absurdes que provoque ce langage qui n’a ni queue ni tête. On se laisse prendre au jeu de ces grotesques personnages. La mise en scène vient amplifier l’absurdité et la drôlerie des situations par un jeu en miroir qui nous plonge dans nos propres difficultés à communiquer et à exister avec l’autre.
La Cantatrice chauve, créée en 1950, a marqué l’histoire du théâtre. Considérée comme « anti-pièce » par son auteur, elle interroge la communication entre les êtres et bouscule les codes traditionnels du théâtre.

La troupe de théâtre de Melesse est née en janvier 1989 dans une petite commune de 6000 habitants, à 12 km au nord de Rennes, en Bretagne.
La troupe a commencé par faire des stages et travailler avec une comédienne professionnelle, Odette Simonneau, avant de monter une première pièce en 1991, La Veuve de Jean Kergrist.
Depuis, des œuvres en tout genre allant du classique au contemporain se sont succédées : Les Fourberies de Scapin de Molière, Le Père Noël est une ordure de la troupe du Splendid, Une petite Entaille de Durringer, La fontaine aux saints et L’ombre de la vallée de Synge, Impromptus de Obaldia, Combat de possédés de Laurent Gaudé, Après la pluie de Sergi Belbel.

le Mercredi 7 Septembre 2016 à 20:53

de Sylvain Levey
Par La Fausse Compagnie - Les Herbiers (85) Mise en scène : Christophe Sauvion
Durée : 1h / Comédie grinçante


Samedi 15 octobre à 21h - Ô ciel la procréation est plus aisée que l’éducation
Ce soir c’est l’anniversaire de P’tite Piette. Le dixième...
La copie conforme du neuvième...
Coup de sonnette. Les voilà ! Table de fête pour le repas. Mais derrière le vernis lisse des apparences, la famille se craquèle, se brise en mille éclats de non-dits assourdissants, se disloque sous les coups de la machine à broyer l’amour et l’espérance.
L’enfant rassemble les souvenirs, scelle les brisures de l’âme et construit sur ces fondations mouvantes l’édifice de son être en devenir.
Coup de sonnette deux fois. Tonton est un blagueur...
« Miroir d’un portrait de famille teinté de cynisme et d’ironie, à la langue grinçante et cruelle. »

La Fausse Compagnie est une troupe de théâtre amateur créée en 1999 dont la finalité première est de créer des spectacles vivants. Actuellement, elle compte 8 membres âgés de 28 à 40 ans.
La compagnie a présenté diverses pièces depuis sa création dont les dernières sont :
• Liliom de Ferenc Molnar (Prix du Jury à Festhéa en 2008),
• Kroum l’Ectoplasme de Hanoch Levin (sélection Festhéa 2011),
• Ô Ciel la Procréation est plus aisée que l’éducation (Prix du Jury à Festhéa en 2014), Arlequin d’Or 2015 à Cholet .

le Mercredi 7 Septembre 2016 à 20:47