de Eugène Ionesco
Par Tétéhem de Melesse (35)
Mise en scène : Anne-Sophie Rochepeau Durée : 1h15 / Comédie


Samedi 15 octobre à 15h - La cantatrice chauve
Dans leur petit intérieur bourgeois anglais, Monsieur et Madame Smith reçoivent Monsieur et Madame Martin. La bonne s’interpose parfois. Un pompeux pompier débarque. Tous ces personnages parlent. Ils parlent sans rien se dire. Ils parlent sans s’écouter. Une horloge folle ponctue ces ridicules bavardages. Pas de fin, un éternel recommencement.
On rit des situations absurdes que provoque ce langage qui n’a ni queue ni tête. On se laisse prendre au jeu de ces grotesques personnages. La mise en scène vient amplifier l’absurdité et la drôlerie des situations par un jeu en miroir qui nous plonge dans nos propres difficultés à communiquer et à exister avec l’autre.
La Cantatrice chauve, créée en 1950, a marqué l’histoire du théâtre. Considérée comme « anti-pièce » par son auteur, elle interroge la communication entre les êtres et bouscule les codes traditionnels du théâtre.

La troupe de théâtre de Melesse est née en janvier 1989 dans une petite commune de 6000 habitants, à 12 km au nord de Rennes, en Bretagne.
La troupe a commencé par faire des stages et travailler avec une comédienne professionnelle, Odette Simonneau, avant de monter une première pièce en 1991, La Veuve de Jean Kergrist.
Depuis, des œuvres en tout genre allant du classique au contemporain se sont succédées : Les Fourberies de Scapin de Molière, Le Père Noël est une ordure de la troupe du Splendid, Une petite Entaille de Durringer, La fontaine aux saints et L’ombre de la vallée de Synge, Impromptus de Obaldia, Combat de possédés de Laurent Gaudé, Après la pluie de Sergi Belbel.

le Mercredi 7 Septembre 2016 à 20:53