INFOS PRATIQUES

Les représentations se déroulent au Théâtre du Casino Grand Cercle d’Aix les Bains.
Billetterie sur place et sur réservation

Prix des Places 2016

Normal : 15 €
Abonnés saison culturelle d'Aix-les-Bains : 12 €
Réduit : groupes, CE et partenaires (10 personnes minimum) : 10 €
Jeune (moins de 18 ans) : 5 €

Réservations
Kiosque billetterie à Aix-les-Bains
Tél : 04 79 88 09 99

En ligne sur le site de l’office de tourisme d’Aix-les-Bains
www.aixlesbains.com


CONTACTS


Pour toutes informations :
contact@biennale-charlesdullin.fr

Pour les médias :
presse@biennale-charlesdullin.fr

Pour les groupes et CE
groupes@biennale-charlesdullin.fr



le Lundi 7 Septembre 2009 à 22:24
Partenaires

Partenaires

Partenaires

Partenaires

le Mardi 1 Septembre 2009 à 18:13
Le lieu : le théâtre du Casino Grand Cercle
Véritable chef-d’œuvre du 19e siècle, d’une capacité de 900 places, ce Théâtre à l'italienne accueille toujours un programme riche de spectacles (scène de 20m x 13, fosse d’orchestre, jeu d’orgue, écran de cinéma).

Régulièrement sollicité pour des tournages cinématographiques et télévisés, le Théâtre aux ornementations authentiques, apparaît dans de nombreux films français et étrangers.
Inauguré en 1850 par le Roi Victor Emmanuel II, le Casino est dès sa naissance, voué au plaisir : on y vient pour converser, lire, écouter de la musique, danser et surtout pour jouer. D’abord modeste salle de jeux avec un théâtre démontable, il devient à la fin du XIXème siècle le véritable point de ralliement de la ville. C’est que, concurrence d’un nouveau casino oblige, on vient de lui adjoindre plusieurs salons, un théâtre romantique « à la française » et un restaurant. Un grand mosaïste vénitien, Antonio Salviati, restaurateur de la Basilique Saint Marc, collaborateur de Charles Garnier à l’Opéra de Parsi, a couvert les plafonds de splendides mosaïques aux fonds d’or. Il lui a fallu pour cette merveille 3 500 000 petits cubes de verre sertis par 25 tonnes de ciment. Puis le théâtre, trop petit, devient le foyer d’un théâtre plus grand que construit l’architecte Henry Eustache. C’est le mosaïste Cavaillé-Coll qui poursuit la décoration des plafonds dans une palette plus colorée

le Mardi 1 Septembre 2009 à 08:07